Les petits photographes de Chaponval – 2012…

Dans le cadre des interventions photographiques organisées par le Centre Culturel d’Auvers sur Oise, deux jeunes photographes, Justine Montmarché et Sébastien Bergeron, ont été convié à initier les élèves de CE1 et CM1 à la photographie.
Cette invitation à la découverte de ce medium, vulgarisé par l’avènement du tout numérique, s’est faite par un retour à la source de la photographie : le sténopé.
En cinq ateliers de trois heures, Justine et Sébastien ont éveillé les enfants de l’école primaire de Chaponval aux bases de la photographie, en leur proposant de réaliser par eux-même des images avec un appareil photo de leur fabrication.

                                                                                     1:1-er-cours-1 4:1-er-cours-2

Les premières images.

Nous avons vu ce qu’était la photographie et comment on réalisait des images. Nous avons construit notre sténopé et en avons compris le principe de base. Maintenant passons au plus amusant : faire des images !

Les prises de vues se sont faites dans la cour de récréation, lieu limité mais permettant de surveiller les enfants dans leurs explorations, leurs prises de vue.

Après avoir réalisé leurs images, les enfants venaient révéler leur photo dans le laboratoire photo installé pour l’occasion. Dans une pièce noire seulement éclairée par une lumière inactinique (la célèbre lumière rouge des laboratoires photo), les élèves  découvraient les différentes étapes pour faire apparaître une image.

Premièrement, nous passons le papier photo dans un bain à 20°C rempli de révélateur. La photo apparaît, passant d’une image latente (image présente sur le papier photo mais pas encore visible) à une image visible à l’oeil. Le second bain est le bain d’arrêt. Il permet de stopper le processus chimique du révélateur. Le troisième bain est le fixateur. Il sert à fixer l’image pour que celle-ci soit visible de manière permanente après être sorti du laboratoire. Le dernier bain est le bain de rinçage, qui permet de laver les épreuves photographiques, des résidus chimiques qui restent sur le tirage.

Au fur et à mesure de ces étapes, nous avons obtenu un négatif papier.

Pour la sécurité des enfants, il leur fut énoncé quelques règles :

⁃ interdit de toucher les bains chimiques avec les mains.

⁃ Toujours bien écouter l’intervenant pendant le travail en laboratoire.

⁃ Ne pas ouvrir le laboratoire, sans avoir préalablement frappé à la porte, et ceci pour ne pas voiler le papier photo.

⁃ Garder une bonne discipline dans ce lieu.

⁃ Si des chimies venaient à être en contact avec votre peau, allez immédiatement vous rincer à l’eau courante.

Cette séance s’est déroulée idéalement. Les enfants ont été attentifs, intéressés, très curieux, ce qui est toujours gratifiant et plaisant pour les intervenants.

Tout au long de ces deux ateliers, les enfants ont pu explorer la pratique du sténopé. De la prise de vue en pose longue (90 à 200 secondes, suivant l’ensoleillement) au tirage dans un laboratoire photo, ils ont eu la possibilité de découvrir la naissance d’une image.

ç

Cette galerie vous permettra de mieux visualiser les photographies de l’atelier. De l’apprentissage photographique à la fabrication du sténopé en passant par les tirages :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s